Les médecins de Pakbeng

Le Laos

En plein cœur d’une Asie luxuriante et surpeuplée, à l’abri derrière des chaînes de montagnes et oublié du reste du monde, le Laos a gardé des paysages sauvages uniques en Asie du sud-est, une tradition culturelle et bouddhiste qui lui donne la qualité de dernier paradis naturel d’Indochine.

Connu dans l’antiquité sous le nom de « royaume du million d’éléphants » puis surnommé à l’époque de la guerre d’Indochine « pays du million d’oubliés », le Laos est une riche mosaïque culturelle composée d’ethnies originaires des 4 coins d’Asie. Il est le gardien d’une tradition bouddhiste disparue ailleurs depuis longtemps.

 

Repères démographiques et géographiques

Montagnes et plateaux couvrent plus de 70 % de la superficie du pays, soit environ la moitié de celle de la France.
L’artère vitale du Laos est le fleuve Mékong qui a imposé les implantations démographiques et économiques du pays.
On dénombre 6 050 000 habitants avec une densité la plus faible des pays d’Asie du sud-est :
26 habitants au km². La superficie du Laos : 256 800 km2.

Deux saisons bien distinctes se succèdent : une saison sèche d’octobre à avril et une saison des pluies qui peut occasionner des crues du Mékong ou de ses affluents, de mai à septembre.

 

Pakbeng

C’ est une ville portuaire qui se situe au bord du fleuve Mékong dans une région montagneuse du nord-ouest du Laos dans la province d’Oudomxaï.

Le développement de cette province est rendu particulièrement difficile par l’isolement, la dispersion des villages et la grande diversité ethnique.

Le district de Pakbeng qui comprend la ville et un rayonnement de 3 km, décompte 26 646 habitants.

Pour en savoir plus…

Consultez le dernier bilan de notre action en Laos : Bilan Pakbeng 2012-2013

line
Médecins de Chinguetti-Pakbeng est fièrement propulsé par | WordPress